Ce qui implique que la comptabilité doive évoluer dans un cadre clairement défini et obéir à certains principes. Rapport coût/avantage? Les provisions3.2.4. (art.718 du CdC, Les fonctions de l’amortissement• fonction comptable :– corriger l’évaluation des éléments d’actifs et respecter les principes de sincérité des comptes et d’image fidèle• fonction économique :– répartir le coût d’un investissement sur les différents exercices qui correspondent à la période d’utilisation de l’immobilisation • fonction financière :– dégager les ressources nécessaires au renouvellement de l’immobilisation par l’enregistrement d’une charge non décaissée (pas de mouvement de trésorerie) qui conduit à une rétention de bénéfices, L’amortissement• La durée d’utilisation d’une immobilisation doit tenir compte  de :– l’usure physique– l’obsolescence technique– la protection juridique• Montant amortissable : – Valeur brute (entrée) – valeur résiduelle– Valeur résiduelle : P de cession – coûts de sortie• Amortissement : fraction annuelle du montant amortissable imputée à la valeur brute• Valeur nette comptable (valeur au bilan) : – Valeur d’entrée – amortissements cumulés - dépréciation, Éléments non amortissables• Immobilisations incorporelles – Droit au bail– Fonds commercial– Marques • Immobilisations corporelles  – Terrains• Immobilisations financières, TAUX D’AMORTISSEMENT GENERALEMENT ADMIS DONNES A TITRE INDICATIF PAR L’ADMINISTRATION FISCALENature d’investissements Taux%• Bâtiments commerciaux2 à 5• Bâtiments industriels 5• Matériel 10 à 15• Outillage  10 à 20• Automobile matériel roulant20 à 25• Mobilier10• Matériel de bureau 10 à 20• Agencements et installations 5 à 10, LINEAIREMême taux sur toute la période calculé sur la valeur d’acquisition « Prorata temporis » DEGRESSIFMode Taux appliqué sur la valeur d’amortissement après amortissement  ( valeur résiduelle )PROGRESSIFTaux progressif sur la période, Politique  d’amortissementMODE LINÈAIREA1A2MODE DÈGRESSIFA3A4A5A1A2A3MODE PROGRESSIFA4A5, AMORTISSEMENT MODE LINEAIRE Amortissement taux 10 % matériel de production acheté 250 000,00 DA le 1 avril 2005Calcul amortissement 2005                    250 000,00 x 10 x 9          ---------------------------------------= 18 750,00 DA                           100 x 12Calcul amortissement exercice suivant :250 000,00 x 10 % = 25 000,00 DA, MODALITES D’APPLICATION DU MODE DEGRESSIF1 Appliquer les coefficients suivants au mode linéaire1,5 durée normale d’utilisation =                    4 ans2,0 durée normale d’utilisation =                    5 ou 6 ans2,5 durée normale d’utilisation = supérieure à 6 ans2 appliquer le taux obtenu à la valeur résiduelle Pas de « prorata temporis », Exemple :Matériel de production acquis en juin 2000 pour un prix de 100 000,00 da Durée d’utilisation    = 5 ansTaux linéaire 100/5  = 20 %Taux dégressif 20% x 2 = 40%TABLEAU D’AMORTISSEMENT Année Amortissement Valeur résiduelle A1100 000,00 x 40% =  40 000,00 100 000,00 – 40 000,00= 60 000,00A260 000,00 x 40 % =  24 000,00 60 000,00 - 24 000,00 = 36 000,00A336 000,00 x 40 % =  14 400,00 36 000,00 – 14 400,00 = 21 600,00A421 600,00 x 40 % =    8 640,00 21 600,00 -  8 640,00 = 12 Pour éviter que A5 soit supérieur à  9A 640,00Il A e5st   a   d    m  i s     d’��  a   p    pl   i q  u =er   1d 2e  0s  0a 0n ,0n 0uités égales à 21 600,00 : 2 = 10 800,00 Total                 = 100 000,00, MODALITES D’APPLICATION DU MODE PROGRESSIF Principe : base amortissable            x   rang de l’année                                                     -----------------------                                                       n (n+ 1) / 2( n=nombre d’années ), Exemple :Investissement acquis pour 600 000,00 DANombre d’années d’utilisation = 10 ans Base amortissable    = 600 000,00 daAnnuité d’amortissement = rang de l’année                                       -----------------------                                          10 (  10+1 ) / 2  = 55                                          Tableau d’amortissementAnnée Base Taux Dotation annuelleamortissable 1600 000,001/5510 909,092600 000,002/5521 818,183600 000,003/5532 727,274600 000,004/5543 636,365600 000,005/5554 545,456600 000,006/5565 454,547600 000,007/5576 363,638600 000,008/5587 272,729600 000,009/5598 181,8110600 000,0010/55109 090,95TOTAL600 000,00, Ecriture comptable----------------------------------    ----------------------------------      682 Dotation aux amortissements             294xx Amortissement matériel …………---------------------------------     -----------------------------------, Les moins values sur les DOTATIONSautres éléments d’actif et les AUXpertes et charges probables PROVISIONSdoivent faire l’objet faire l’objet de provisions( art.718 du CdC ), DéfinitionConstatation comptable d’un amoindrissement de la valeur d’un élément d’actifConditions de fond - Dépréciation certaine quant à sa nature ( nettement précisé ) Provisions  - Elément d’actif déprécié individualisé ( baisse non définitive et non irréversible) Aspect légal ( Code de commerce)- Les provisions doivent être constatées même en l’absence de bénéfice, Perte de valeur :- Des matières premières et   fournitures (détérioration   obsolescence, etc ) - Des produits finis - Prix de revient > au prix de Provision ventepour dépréciation des stocksEcriture comptable :----------------        ------------------699 Dotations Exceptionnelles        393x Provisions pour dépréciation des stocks----------------        -------------------, Créances clients - Insolvabilité - LitigeEcriture comptable :----------------------        ------------------------699 Dotations Exceptionnelles Provisions        4947 Provisions,  dépréciation des créancesdépréciatio----------------------        -------------------------n des Créances autrescréances - éléments d’actif- Titres ( valeurs mobilières )Ecriture comptable :  ---------------------        ------------------------699 Dotations Exceptionnelles        4942 Provisions,  dépréciation des titres  ---------------------        ------------------------, Provisions  pour pertes et chargesDestinées à faire face à des charges qui étant donné leur nature et leur importance ne sauraient être supportées par le seul exercice au cours duquel elles seront engagéesEcriture comptable :--------------------------     -----------------------------685 Dotations aux provisions (exploitation)       195 charges à répartir sur plusieurs exercices --------------------------     ----------------------------- 699 Dotations Exceptionnelles (hors exploitation)        190 provisions pour pertes probable--------------------------      ----------------------------. Opération d’exploitation La vente de marchandise est un produit L’encaissement de la créance est une recette                            Exemple de produitsNature de l’opération Client Disponibilité Stocks ProductionMise en stock de produitx      xVente au comptant        xxVente à terme   xx, 70 vente de marchandises                                        71 Production vendue                                     72 Production stockée                                     73 Production de l’entreprise pour elle même                                     74 Prestations fournies PRODUITS                     75 Transferts de charges de production                                     76  Revenus financiers                                     77  Produits divers                                     78  Transfert de charges d’exploitation                                      79  Produits hors exploitation, Les comptes de produitsProduction vendue+production stockée+Production immobilisée+ventes     = ACTIVITEProduction vendue+Ventes     =     CHIFFRE D’AFFAIRES, Les comptes de résultats déterminent les soldes intermédiaires de gestion par stade d’obtention                                             80   marge brute                                             81   valeur ajoutée                                             83   résultat d’exploitation  RÈSULTATS                          84   résultat hors exploitation                                             880 Résultat brut                                            889 impôt IBS                                            88   résultat de l’exercice, Exploitation – hors exploitation•Activité normale de l’entrepriseexploitation•Concerne l’activité de l’exercice étudié•Activité liée au métier de base de l’entreprise•Activités ayant un caractère exceptionnelHors •Interférence d’exercices antérieurs surexploitation l’exercice considéré, Hors exploitationCaractère exceptionnelCharges hors•Pertes sur une cession d’immobilisation exploitation•Perte d’un procès en justiceCaractère exceptionnel Produits hors•Profit sur cession d’immobilisation exploitationInterférence d’exercices antérieurs•Recouvrement d’une créance douteuse         concernant un exercice antérieur, Résultat hors exploitationProduits hors exploitation- Charges hors exploitation= résultat d’exploitation, Comptes de bilan ( de patrimoine )DEBITCREDIT2 investissement +-3 Stocks+-4 Créances +--+1 Fonds propres-+5 DettesComptes de gestion ( de résultats )6 Charges +--+7 Produits8 Résultats PerteBénéfice. ?? Provisions.? Comptabilité analytique Smail kabbaj et Said youssef cours et exercices courigés PDF par kamal01 le Ven 11 Sep - 12:26 la comptabilité analytique est un mode de traitement mise en forme spécifique des données issues de la comptabilité générale permettant une meilleure analyse de la construction du résultat de l’entreprise. Ce cours gratuit avec des exemples, est destiné aux personnes qui sont amenées à prendre en charge la comptabilité d’une ent... Téléchargements : 10286 Taille : 915.88 Kb 2.8 (9 votes) Cours comptabilité générale : Bilan. La situation nette apparaît au bilanSituation nette=actifs — dettesII s'agit de l'équation de bilan qui doit toujours être vérifiée. Un manuel d’exercices corrigés de comptabilité qui regroupe un très grand nombre d’exercices avec des solution détaillées et en pdf classées selon un ordre d’importance et de croissance au niveau de complexité des exercices .Ces exercices de comptabilité traitent en général tous les concepts et sujets étudiés en comptabilité. Comptabilité générale (Cours et exercices) Màj le 29 septembre 2019 Ci-après un cours complet de comptabilité générale qui traitera les concepts fondamentaux de cette discipline a savoir: le compte, les amortissements , les provisions, les factures , le journal…, et aussi des exercices corrigés de comptabilité générale. Ils établissent un rapport écrit sur la situation de la Société et l’activité de celle-ci pendant l’exercice écoulé.• Article 813 du code de commerceSeront punis d’une amende de 20 000 à 200 000 DA  le Président, les Administrateurs ou les Directeurs Généraux d’une Société par actions :1. qui n’auront pas établi, chaque exercice, le compte d’exploitation générale, le compte de résultat, l’inventaire, le bilan et un rapport écrit sur la situation de la Société et l’activité de celle-ci pendant l’exercice écoulé.2. Exposé interactif, illustré d'exemples concrets ; Exercices pratiques; Etudes de cas concrets; Support de cours formation bases de la comptabilité générale pour débutants ; Évaluation des acquis en fin de formation. Son orientation est donc externe dans la mesure ou elle est destinée à la fois aux dirigeants et aux tiers de l'entreprise. Ils sont fournis dans les conditions légales et réglementaires aux organismes utilisateurs. IDENTIFICATION DES DETTES De la même manière que les créances, il y a lieu d’examiner la situation des fournisseurs dans le détail afin de clarifier la situation financière de l’entreprise. PDF. Principe = « Combien les actifs valent ? 9 DCG 11 - Contrôle de gestion - Manuel et Applications.pdf. 4. Ce cours gratuit sur la comptabilité générale complet de 174 pages à télécharger, contient plusieurs explications et exemples correspondants pour bien apprendre les bases de la comptabilité générale. • Article 15 :     Les livres de comptabilité dont il sera tenu un répertoire et les pièces justificatives soigneusement classés, doivent être conservés pendant 10 ans au moins à compter de la date de clôture de l’exercice. Comptabilité Générale Notes de cours Cours de seconde candidature Informatique 1 www.cours-ofppt.com. A l’issue de chaque exercice, tous les actifs sont évalués. et elle revét un caractère obligatoire dans tous les pays, quelle que soit la taille de l'entreprise. ESPACE DE COMMUNICATION ET D'ECHANGE DES CONNAISSANCES . LE HORS BILANCertaines informations sont en hors bilan.• La structure du capital : Il n’y a pas le nombre ni l’information sur les détenteurs du capital.• Actifs mal évalués : Immobilisations enregistrés à leur valeur historique. Car, de par ses modalités de fonctionnemnent et l'environnement composite dans lequel elle évolue, l'entreprise est soumise au impératifs de rentabilité et, clé solvabilité; et les états financiers qu'elle dresse dans le cadre de sa comptabilité générale lui permettent précisément de les analyser. Acquisitions, achats? La comptabilité générale considère l'ensemble de la situation et des opérations de l'entreprise. La balance, L’ACTIF DU BILAN SE COMPOSE DE TROIS GRANDES RUBRIQUES ACTIF        INVESTISSEMENTS        Ensemble des biens et valeurs durables  acquis ou créés par           l’entreprise          STOCKS            Ensemble des biens acquis ou créés par l’entreprise destinés à             être vendus ou consommés pour les besoins de la fabrication           CRÈANCES              Ensemble des droits acquis par l’entreprise par suite de ses             relations avec les tiers, Les investissements font partie de l’actif immobilisé et représentent des biens durablesInvestissements                  20 Frais préliminaires                                         21 Valeurs incorporelles                                         22 Terrains                                          24 Equipements de production                                         25 Equipements sociaux                                          28 Investissement en cours                                         29 Amortissements correspondants     Les investissements sont comptabilisés au coût d’achat lorsqu’ils sont acquis auprès de tiers au coût de revient lorsqu’ils sont créés par l’entreprise, Investissement et financement(les nouvelles normes)1. Stocks.? Cours de comptabilité analytique, générale, amortissement, exercices et logiciels gratuit . Le respect des règles et normes comptables (plan comptable), Les outils comptablesLes outils utilisés par le comptable sont :? Quel est l’objet de l’arrêté (clôture) des comptes ? exercices avec corriges de comptabilité générale Ce document de résumé et regroupe l’ensemble des 80 exercices comptabilité générale s1 avec des solutions détaillées. marchandises80Marge brute, LE SOLDELe solde est la différence entre le total des sommes enregistrées au débit et le total des sommes du crédit. C’est le principe de la séparation des exercices.L’inventaire permet le passage en revue des comptes de charges et produits afin de procéder aux régularisations éventuelles. Les codes des impôts 2.4. Formation en compta, fiscalité et impots,études supérieures gratuit niveau BTC, bac compta etc.. comptable - cours de comptabilité gratuit, guide bourse, cour bourse finance - exercices, logiciel compta LES CLASSES DE COMPTESL’ensemble des comptes utilisés par le comptable fait l’objet d’une classification que l’on retrouve dans le « Plan Comptable ».Dans le « plan comptable » on retrouve non seulement la classification des comptes mais également  l’ensemble des normes comptables généralement admises. Méthodes pédagogiques pour le stage Bases de la comptabilité générale. Fiches de cours de comptabilité pour la classe de première année de bac professionnel comptabilité. PDF. La comptabilisation des opérations de l’entreprise3.1   Les opérations courantes 3.2. Premium PDF Package. », Cours de comptabilité gratuit:La comptabilité privée, Cours de Comptabilité générale gratuit en pdf, Cours introduction à la comptabilité générale, Formation gratuit de la comptabilité générale en pdf, Cours introduction générale à la Comptabilité publique, Tutoriel gratuit sur la comptabilité générale. LE PLANNING TYPE Ce planning type doit être affiché en début de décembre en précisant les délais impartis à chaque travail pour permettre le respect des délais réglementaires (31 mars pour le bilan fiscal et 30 juin pour le bilan comptable à présenter à l’assemblée générale des gestionnaires). Son but premier est de décrire les opérations de l'entreprise à l'intention des divers utilisateurs intéressés (fournisseurs, actionnaires, prêteurs...). • L’employeur verse directement les cotisations sociales aux organismes suivants :– Urssaf : sécurité sociale (maladie, régime général de retraite, famille) + solidarité (CSG, CRDS)– Assedic : assurance chômage– Agirc et arrco : retraites complémentaires, Impôts et taxes• Charges fiscales sur les salaires :– Formation prof. (1,6 %)– Effort de construction (0,45 %)– Taxe d’apprentissage (0,62 %)• Autres charges– Taxe prof. (non salariés), taxe foncière– Taxe sur VdS, vignette, droits d’enregistrement, Les comptes de chargesMarchandises consommées       +  Matières et fournitures consommées                  +  Services        =  Consommations Intermédiaires, LES PRODUITS REPRESENTENT LA CONTREPARTIE DIRECTE DES CONSOMMATIONS ET DES CHARGES ET SONT DONC DIFFERENTS DES RECETTES ? Article 676 Du code de commerce     Cette ordonnance n’est susceptible d’aucune voie de recours. Mouvements patrimoniaux? Le respect des règles de prudence ( vérification de la fiabilité de l’information)? Investissement– Immobilisations incorporelles et corporelles– Immobilisations financières– Immobilisations produites– Immobilisations corporelles décomposables2. Les amortissements 3.2.3. 8 Comptabilité et audit-Manuel et Applications.pdf. Financement– L’emprunt– La subvention d’investissement– Le crédit-bail, Définitions (les nouvelles normes)• Investissement : – acquérir ou fabriquer des immobilisations • Immobilisations : – élément détenu ou contrôlé – Élément identifiable et valorisable– Valeur économique positive : éléments générant des ressources futures (flux nets de trésorerie), Immobilisations (les nouvelles normes) • Immos incorporelles – Frais d’établissement– frais de R§D – brevets – marques – logiciels– fonds commercial • Immos corporelles– Terrain – Constructions – Installations techniques, matériel et outillage• Immos financières– Titres de participation, créances rattachées – Titres immobilisés  : droit de propriété , droit de créance , activité de portefeuille – Prêts – Dépôts et cautionnement versés, Immobilisations incorporelles et corporelles (les nouvelles normes)• Valeur d’entrée dans le patrimoine :    coût d’acquisition HT = prix d’achat HT (net financier) + frais liés à l’acquisition• Frais liés à l’acquisition : – Frais juridiques et fiscaux– Frais d’installation– Droits de douane, Immobilisation corporelle décomposable (les nouvelles normes)• Immobilisations décomposables : – Composants à durée d’utilisation différente– Composants procurant des avantages économiques à un rythme différent• Valeur d’entrée dans le patrimoine :  – Ventilation en sous-compte– Coût d’entrée non modifié, mais le renouvellement d’un composant à un coût différent modifie la valeur, Financement (les nouvelles normes)• Financement des investissements : – Délai de paiement fournisseur– Capitaux propres (apports initiaux ou hausse)– Emprunts bancaires ou obligataires (dettes financières)– Crédit-bail : location avec option d’achat, Emprunt bancaire (les nouvelles normes)• Frais accessoires (frais d’émission) :– Soit en charges– Soit incorporés au coût d’acquisition• Distinguer : – Réalisation de l’emprunt (comptabilisation initiale)– Remboursement de l’emprunt (annuité = amortissements + intérêts)– Les intérêts portent sur le capital restant dû, Les subventions d’investissement (les nouvelles normes)• Définition : – Aide financière de l’état pour financer des activités de LT ou acquérir des immos• Virement au résultat :– SI = produit exceptionnel réparti sur plusieurs exercices– Virement au résultat par fractions correspondant aux amortissements de l’immo acquise, Crédit-bail (les nouvelles normes) • Principe du CB : – L’utilisateur choisit un bien auprès d’un fournisseur– La société de CB achète le bien au fournisseur d’immos– La société de CB loue le bien à l’utilisateur– L’utilisateur peut acquérir le bien en fin de contrat : c’est la levée de l’option d’achat, Crédit-bail (les nouvelles normes)• Distinguer : – La redevance (charge de loyer)– L’option d’achat (entrée dans le patrimoine, donc inscription du bien à l’actif)• Montant de la redevance : +Amortissement du bien+Rémunération de la sté de CB+Prime de risque, LES STOCKS FONT PARTIE DE L’ACTIF CIRCULANT ET REPRESENTE DES BIENS D’EXPLOITATION                                     30 Marchandises                                      31 Matières et fournitures                                      33 Produits semi-ouvrésStocks                           34 Travaux en cours                                       35 Produits finis                                      36 Déchets et rebuts, Les stocks et productions(classe 3)• Ensemble des biens ou des services qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise pour être :–  vendus en l’état ou au terme d’un processus de production à venir ou en cours–  consommés au premier usage•  Stocks d’appros et de marchandises–  MP –  Autres appros –  Stocks de marchandises •  Production en-cours–  En-cours de production de biens –  En-cours de production de services –  Stocks de produits finis, L’inventaire intermittent• Inventaire permanent non pratiqué :– Difficile de déterminer un coût d’entrée en stock• Inventaire intermittent :– On assimile les achats à des charges et les ventes à des produits– Mise en sommeil des comptes de stock– Inventaire physique en fin d’exercice, L’inventaire intermittent• Le stock final au dernier jour de l’exercice N devient le stock initial au premier jour de l’exercice N+1• A l’inventaire, il convient :– d’annuler les stocks initiaux – de créer les stocks finals– d’intégrer au compte de résultat les variations de stocks (prise en compte de la consommation des biens achetés et de la production des biens fabriqués), Valorisation des stocks• Stock final = quantités recensées x coût unitaire– coût d’achat (biens achetés) – coût de production (produits finis, en-cours) • Méthodes d’évaluation du coût :– CUMP : (valeur du stock initial + valeur des achats) / (quantité du stock initial + quantité achetée)– FIFO : premier entré, premier sorti, Variation des stocks et compte de résultat• Variation des stocks de marchandises et de matières– Marchandises consommées = stock initial + achats de marchandises – stock final– Marchandises consommées = achats de marchandises + variation de stock (initial – final)• Variation des stocks de produits– Production effective = stock final + production vendue – stock initial– Production effective = production vendue + variation de stock (final – initial), Trois comptes spécifiques aux stocks      38 Achats       Compte de transit            37 stocks à l’extérieur             Produits acquis se trouvant à l’extérieur de l’entreprise utilisé            en fin d’exercice uniquement                  39 Provisions pour dépréciation                  Diminution de la valeur des stocks Les stocks de marchandises matières et fournitures sont comptabilisés à leur coût d’achat (prix d’achat + frais d’approche)Les stocks de production sont comptabilisés à leur coût de revientLes sorties de stocks pour la revente ou la consommation se font au coût unitaire moyen pondéré, Les factures avec réductions• Réductions à caractère commercial :– rabais, remise, ristourne– Accordées pour des raisons commerciales• Réduction à caractère financier :– escompte de règlement– Accordée en fonction du mode et de la date de règlement, Les réductions• Rabais : réduction ponctuelle accordée pour dédommagement (défaut, retard de livraison)• Remise : réduction habituelle liée aux quantités achetées• Ristourne : réduction faite sur l’ensemble des opérations faites avec un client (prime de fidélité)• Escompte de règlement : réduction accordée au client qui paie avant l’échéance normale, Calcul des réductionsLes réductions se calculent en cascade :Prix brut- Réductions commerciales= Net commercial- Escompte de règlement= PHT (Net financier)+ TVA= PTTC (Net à payer), Enregistrement comptable– Les RC n’apparaissent jamais en comptabilité :• seul le net commercial est enregistré– La RF est toujours enregistrée en comptabilité :• c’est une charge financière pour le vendeur • c’est un produit financier pour l’acheteur (déduit du coût du stock en fin d’exercice)– PTTC = net commercial – escompte + TVA?

Les Feux De L'amour Usa, Chien à Donner Bretagne 56, Carte Altitude Ign, Université Paris Descartes Ecandidat, Voir Bull Terrier, L'afrique Des Independances De 1960 à 2000 Pdf, Langue De Molière Citation,